coffrage

Matériel de coffrage : comment faire le bon choix ?

Le coffrage est un outil de travail utilisé en maçonnerie dans l’optique de former une structure fixe à partir d’un béton endurci. Considéré comme une moule, cet élément maintient le béton depuis l’étape de coulage jusqu’au séchage. Voici quelques critères importants à prendre en compte pour effectuer le choix d’un bon matériel de coffrage.

Définir la forme à réaliser et le parement visé

La première démarche à mener dans le processus de choix d’un matériel de coffrage adapté à la réalisation de vos travaux est la détermination de la forme qui cadre avec vos objectifs. En effet, les formes choisies varient généralement en fonction des besoins liés aux exigences de chaque construction. Alors que certains coffrages sont destinés à servir pour la confection des dalles ou des bâtiments en béton, d’autres sont utilisés pour la construction des poteaux et des terrasses.

Parallèlement, ces différents usages faits du béton (supporté par le coffrage) définissent à l’avance le parement à obtenir. Il peut donc s’agir d’un béton soigné, feutré, brut et lissé pour ne citer que ceux-là.

Étant donné que tous les parements ne présentent pas les mêmes exigences en termes de matériel de coffrage, il est aussi important de tenir compte de ce paramètre afin d’effectuer des choix judicieux.

Surtout, il est recommandé de recourir à une société compétente qui maîtrise tous les rouages du BTP afin de bénéficier d’un accompagnement de qualité. À cet effet, le site kbc-diffusion.com vous propose ses services de vente de coffrage en France et dans les Dom Tom, et met à votre disposition des solutions sur mesure.

Prendre connaissance des différents types de coffrage

Il existe sur le marché une large gamme de matériaux qui constituent les éléments de base exploités dans la fabrication des coffrages. Parmi ces matériaux, nous pouvons citer le bois, l’acier, le carton, etc.

En raison de ses propriétés plus ou moins flexibles au clouage, son adaptabilité à plusieurs besoins de moules et son coût d’acquisition, le bois fait partie des matériaux les plus prisés pour le coffrage. Il présente aussi beaucoup de facilités en ce qui concerne le découpage pour coffrer de petites surfaces.

En revanche, lorsque les dimensions de l’espace à coffrer sont un peu plus importantes, il faut avoir recours aux coffrages en contreplaqué. Ces derniers sont obtenus à partir de panneaux de bois et présentent même l’avantage de laisser place à une structure lisse à la fin des travaux.

Quant aux coffrages métalliques, ils interviennent beaucoup plus lors de la réalisation des planchers, des poteaux et bien d’autres encore. Ils facilitent les activités sur les vastes chantiers de bâtiments et sont très conseillés pour la réussite des structures circulaires.

La rigidité du métal (acier par exemple) fait que ces coffrages s’adaptent mieux aux manipulations et garantit un bon déroulement des activités. De plus, ce type de coffrage se décline aujourd’hui en des coffrages glissants, repliables ou encore grimpants qui permettent de faire des choix plus personnalisés.

Outre cela, on retrouve également des coffrages horizontaux, des coffrages verticaux, des coffrages qualifiés de « perdus », des coffrages en plastiques, et même ceux en carton.

Vérifier les caractéristiques du matériel de coffrage

Un matériel de coffrage doit répondre à un certain nombre de critères qui attestent de sa qualité et de sa capacité à répondre efficacement à vos attentes. Ainsi, il est indispensable de procéder à un contrôle de ses caractéristiques.

Le matériel de coffrage doit présenter une certaine résistance (indéformable et stable) aux pressions reçues au cours des opérations aboutissant au coffrage proprement dit ou au décoffrage (coulage, vibration du béton…) et une bonne étanchéité. À cela s’ajoutent les garanties de sécurité de la main d’œuvre sur le lieu de travail, de réutilisation du matériel sur une période donnée, et son poids qui nécessite parfois des moyens de manutention comme la grue. Enfin, vous devez prendre en compte le budget disponible pour trouver un bon équilibre en matière de rapport qualité/prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *